S'identifier - Contact




 
EnregistrerEnregistrerEnregistrer

La MSA propose une "aide au répit"

Se faire remplacer pour souffler

Dans le cadre du pacte de consolidation et de refinancement des exploitations agricoles mis en place en octobre 2016, un dispositif pour lutter contre les risques psychosociaux et l'épuisement professionnel a été mis en place pour 2017.
 
Pour lever les freins de l’accès au répit, les caisses de MSA s’appuient sur le dispositif d’aides au remplacement des agriculteurs en situation d’épuisement.

Dans cet objectif, la CCMSA a reçu une dotation exceptionnelle de l’État d’un montant de 4M€ pour financer les aides de remplacement sur l’exercice 2017.
 
Il s'agit de :
•    permettre aux agriculteurs en situation d'épuisement professionnel de bénéficie d'un temps de répit par l'intervention d'un service de remplacement ;
•    d'offrir la possibilité d'un ressourcement personnel ou familial.
 
Sont concernés les agriculteurs en situation d'épuisement professionnel, dès lors que la situation d'épuisement professionnel est formalisé par un certificat médical établit par un médecin ou par une évaluation d'un travailleur social de la MSA.
 
La MSA propose un accompagnement social pour favoriser l'accès au répit. Cet accompagnement est co-construit avec l'exploitant.

Les actions d'accompagnement (séjours « répit », groupe de parole, consultations psychologiques individuelles...) sont financées sur les fonds propres des caisses de MSA et des partenaires (ANCV, ANAH).

Un service de remplacement de 7 jours (10 jours dans les situations exceptionnelles) peut également être financé dans ce cadre.

Elise le 24.07.17 à 14:46 dans Actualités de la filière - Version imprimable
-


Enregistrer
Enregistrer

Recherche


Archive : tous les articles

Archives par mois

Liens utiles

















EnregistrerEnregistrerEnregistrer


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.